Au menu de Crescendoll

05 novembre 2013

• Tarte au citron meringuée •

Ce soir, au menu de Crescendoll... la tarte au citron meringuée (meringue italienne) !!!

Tarte citron meringuée

Je n’ai pas publié depuis environ 1000 ans, j’ai à peu près 1000 recettes en attente de publication, alors à un moment donné, faut se lancer !!

J’ai très peu publié, certes, mais j’ai continué à cuisiner (à pâtisser surtout, et encore plus qu’avant même). Voici la recette de la tarte au citron meringuée.

Elle est garnie d’une SUPER crème citron, dont la recette m’a été transmise par mon amie pâtissière Annabelle (elle me l’avait bien vendue en me disant qu’elle l’utilisait toujours, qu’elle n’était ni trop sucrée, ni trop acide : et croyez-moi, elle avait bien raison !). D’ailleurs *clic* sur son blog (tout nouveau, donc les articles sont à venir), elle fait des trucs géniaux avec ses mains.

Dans les recettes à venir, vous verrez de plus en plus de recettes avec des ingrédients ou techniques plutôt professionnels, c’est que j’ai décidé de reprendre toutes les BASES de la pâtisserie comme pour les pros :) Alors bienvenue aux cercles à tartes et non aux moules, à la poudre à crème (que l’on remplacera hyper facilement avec juste de la Maïzena), du fondant, du glucose… Parce que ce métier ne s’invente pas : certains ingrédients ou ustensiles sont quand même irremplaçables !

Place à la tarte citron meringuée !!

INGREDIENTS : 

Pâte sucrée (ou une pâte sablée du commerce) :

Sucre : 130 g
Œufs : 50 g (soit 1 œuf)
Beurre à température ambiante (donc mou, pas fondu) : 100 g
Farine : 250 g
Sel : 1 g (une pincée quoi :) ) 

Crème citron :

Sucre glace : 200 g
Œufs : 200g (soit 4 œufs)
Poudre à crème ou Maïzena : 10 g
Jus de citron : 100 g (environ 3-4 citrons)
Beurre : 125 g

Meringue Italienne (il vous faudra un thermomètre de cuisson et un chalumeau) :

Sucre : 185 g
Eau : 60 g (1/3 du poids du sucre)
Blancs d’œufs : 90 g (soit 3 blancs)

 

1.    La pâte sucrée

Rassemblez tout le matériel et du film alimentaire. Cette pâte se fait très bien au robot avec le crochet si vous en possédez un !

Blanchir les œufs avec le sucre (utilisez le fouet pour le début).
Ajouter le beurre mou par petits morceaux, en continuant de mélanger au fouet.
Ensuite :
-        Soit au robot : mettez le crochet, incorporez la farine (mélangée au sel) en la versant en pluie, stoppez une fois que votre pâte est bien homogène (quitte à la finir à la main).
-        Soit à la main, mettez votre farine+sel  en un tas sur votre plan de travail, faites un puits au milieu, mettez-y votre mélange beurre/œufs/sucre et pétrissez. Il faut que la pâte soit bien homogène : écrasez-la avec vos paumes en l’étalant (ça s’appelle « fraiser »). 

Réunissez la pâte en une boule que vous aplatirez rapidement : filmez-là et direction frigo pour 30-45 minutes.

♫ ♪ IT’S A LOOOONG WAAAY  TO THE TOP IF YOU WANNA ROCK’N’ROOOOL… ♪ ♫

30-45 minutes plus tard : préchauffez votre four à 180°C.

Beurrez et farinez votre cercle à tarte (ou votre moule).

Sortez la pâte du frigo. « Fleurez » votre plan de travail : saupoudrez-le de quelques pincées de farine. Fleurez également votre rouleau à pâtisserie et le dessus de la pâte (qui sera au contact avec le rouleau) : allez-y mollo, il s’agit d’éviter de faire adhérer la pâte au plan de travail et au rouleau, si vous êtes trop généreux, vous allez changer la consistance de la pâte (trop sèche et friable).

« Abaissez » votre pâte (étalez-la quoi !) en faisant 1/8ème de tour après chaque aller-retour de rouleau, cela favorise une forme bien circulaire et une répartition homogène de la pâte, et SURTOUT, vous évitez qu’elle ne colle au plan de travail au moment de la mettre dans le cercle/moule : si vous voyez qu’elle adhère un peu au moment du 8ème de tour : refleurez légèrement le plan de travail.

Une fois abaissée, assurez-vous que la pâte est bien étalée de façon équilibrée (vous ne voulez pas une pâte qui fait 5 cm à droite et 3 mm à gauche : non non, vous ne voulez pas ça) : donc rectifiez au rouleau si nécessaire.

Enroulez votre pâte autour de votre rouleau, cela évite de la déchirer en la soulevant, et déroulez-la au-dessus de votre cercle ou votre moule.

Faites-vite, plus vous tripoterez votre pâte, plus elle va se réchauffer et sera molle, elle va être moche, bosselée et difficile à travailler proprement.

Foncez votre cercle/moule : pour la technique du cercle je ferai un post pour ça plus tard. Faites-en sorte que votre pâte adhère bien au moule.

Piquez votre pâte avec une fourchette et remettez-la au frigo 15 minutes.

♫ ♪ IT’S A LOOOONG WAAAY  TO THE TOP IF YOU WANNA ROCK’N’ROOOOL… ♪ ♫

Ensuite, enfournez-la : on va donc la faire cuire à blanc.

Pour cela, découpez du papier sulfurisé, mettez-le sur la pâte et garnissez le de haricots secs/lentilles ou riz pour faire du poids.

Enfournez 10 minutes, retirer le papier cuisson et poursuivez encore 5 minutes (donc 15 min au total).

Sortez votre pâte du four une fois qu’elle est bien dorée. Si vous avez un cercle, posez votre fond de tarte sur une grille pour qu’il refroidisse.

 

2.    La crème citron 

Préparez un bain-marie.

Dans le bol, mélangez le sucre, les œufs et la poudre à crème (ou la Maïzena : la poudre à crème est juste un peu colorée pour faire un joli jaune et est parfumée (genre arôme crème pâtissière quoi). Elle sert à épaissir aussi, donc la Maïzena remplira parfaitement ce rôle).

Placez sur le bain-marie, mélangez. Ajoutez le jus de citron.

Continuez à mélanger et faites ainsi chauffer jusqu’à épaississement de la crème (vous le verrez par vous-même, il n’y a pas de doutes : ça épaissit bien !).

Stoppez le feu, sortez le bol du bain-marie.

Incorporez le beurre mou en morceaux, mélangez. Et voilà, c’est pas très compliqué non ? :)

Versez votre crème citron sur votre fond de tarte et lissez-la (grossièrement hein, elle sera ensuite recouverte de meringue).

Réservez au frigo.

 

3.    La meringue italienne :

Le robot est ici idéal car il va battre les blancs en neige pendant que le sucre va cuire. C’est donc très rapide de faire une belle meringue italienne !

Dans une casserole, mettez le sucre, l’eau et votre sonde/thermomètre de cuisson.

Faites cuire le sucre en veillant à ne pas en mettre sur les parois (si c’est le cas, essuyez les parois de la casserole avec un pinceau mouillé, sinon il risquera de caraméliser (on ne veut pas avoir une couleur ambrée ici) puis brûler.

Quand la sonde monte à 100°C, commencez à battre les blancs au robot : d’abord doucement ; quand ils commencent à mousser, augmentez la puissance ; puis quand le fouet commence à laisser des traces dans les blancs : allez-y à fond !

Laissez le robot tourner pendant que vous surveillez votre sucre et STOPPEZ LE FEU immédiatement dès que le sucre atteint 117-119°C.

Versez-le en filet (donc surtout pas d’un coup, vous risquerez de faire retomber les blancs) sur les blancs dans le robot.

Laissez fouetter ainsi à fond jusqu’à ce que votre meringue atteigne une trentaine de degrés (ne vous embêtez pas avec votre thermomètre : il faut, en gros, que votre meringue redescende à température corporelle quoi). Ça prend un petit temps, c’est normal, votre sucre était très chaud !

 

Si vous n’avez pas de robot pâtissier, et bien montez d’abord vos blancs en neige ferme, faites cuire votre sucre, remettez un coup de batteur et commencez à verser le sucre en filet (et faites le refroidir pareil que pour le robot, ce sera juste plus long : dites-vous que ça pourrait être pire au fouet « manuel » :) ).

Votre meringue italienne est prête !

 

Mettez-la dans votre poche à douille et faites le décor de votre choix : picots, rosaces, roses, ou juste étalez-la à la spatule en faisant des cretes… Faites ce que vous voulez !

Voici une petite vidéo qui explique comment faire les roses. Il vous faut une douille cannelée spéciale, moi j'utilise la "1M" (étoile) de Wilton.

douille-wilton-1m

Vous pouvez également utiliser cette technique pour garnir des cupcakes ou faire des petites meringues françaises, tout simplement !

Meringues

Et enfin, la touche finale : passez-le chalumeau sur votre meringue.

 

Réservez au frigo encore une bonne heure avant de servir.

 

BON APPETIT BANDE DE GOURMANDS !

 

Ext

 

 

Int

 

Posté par Crescendoll à 21:06 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


26 juillet 2012

• Index des recettes •

 

Frise salée

• Salé •


B
lanquette de Poulet aux Asperges fraîches

Cake aux légumes et trois fromages

Cake de régime moelleux aux poireaux et "lardons" de volaille

Charlottes aux Asperges fraîches

Chili con Carne rapide 

Cordons bleus diététiques

Courge spaghetti à la Bolognaise

Cupcakes de courgette, coeur coulant de Vache qui Rit

Gratin de chou-fleur au camembert 

Mijoté de bœuf aux poireaux et pommes au four 

Papillotes de Cabillaud au piment d'Espelette, sauce Coriandre & Echalote

Rouleaux de Printemps 

Rôti de veau à la Campagnarde

Soupe de Courgette à la Vache qui Rit  

Verrines Perles du Japon, avocat et saumon 

 

 

Frise sucrée

• Sucré •

Breizhettes (chouquettes aux éclats de caramel au beurre salé) 

Brownie au noix de pécan ultra fondant 

Café ou Thé gourmand ! 

Cake Marbré à la Pistache et au Chocolat 

Caramel au beurre salé

Chouquettes 

Crèmes au Nutella 

Cupcakes vanille/Nutella Hello Kitty & Sucettes de Chamallow

Cup'fins aux Cranberries

Duo de Truffes 

Ganache de caramel au beurre salé

Gâteau Angry Birds !

Gâteau Cars : Flash McQueen en 3D !

Macarons : article sur les Coques

Macarons à la Mûre

Macarons Bretons

Macarons décorés

Mandises

Meringues françaises décorées

Mini Palmitos au Nutella 

Pâte à choux (éclairs, religieuses, chouquettes, ...) 

Pim's maison

Petits roulés au Nutella & Verrine de Stracciatella

Praliné feuilleté 

Rochers à la Noix de Coco 

Tarte à la Rhubarbe Meringuée New

Tiramisus à la Framboise et aux biscuits Roses de Reims  

Trianon (ou "Royal", gâteau au chocolat à 3 couches) 

Tuiles aux amandes nappées de chocolat 

Tutoriel de décorations en pâte d'amande 

 

 

• Menus diététiques •

• Blanquette de Poulet aux Asperges fraîches

• Cake de régime moelleux aux poireaux et "lardons" de volaille

• Charlottes aux Asperges fraîches

• Cordons bleus diététiques

 

 

Posté par Crescendoll à 23:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

• Tarte à la Rhubarbe Meringuée •

 

 meringue blog

 

 Au menu de Crescendoll, ce soir... Une petite recette de saison pour m'excuser de ce silence radio !!! Et oui je suis en pleine formation, et ce pour 8 mois. Alors je me fais plus rare aux fourneaux, ou alors si j'ai le temps de cuisiner/pâtisser, ben je n'ai pas le temps d'écrire et publier mes recettes :( MAIS j'ai noté plusieurs brouillons que je n'ai plus qu'à mettre au propre, et je compte bien me rattraper !

Ca m'a énormément manqué de ne plus publier ici, mais le retour à la vie parisienne est vraiment prenant ! Heureusement, grâce à ma copine Célina qui fait pousser de la super rhubarbe et qui est trop chouette de m'en avoir filé, je me réconcilie un peu avec mon blog !!

Le week-end dernier j'ai donc improvisé une tarte à la rhubarbe meringuée qui est, très sincèrement, vraiment SIMPLE à faire. Elle ne demande pas de faire des prouesses en cuisine, et le seul petit acte technique n'est pas obligatoire du tout : c'est l'application de la meringue à la poche à douille, dont on peut très bien se passer pour l'étaler à la spatule !
Cette recette peut vraiment réconcilier des gens avec la rhubarbe ; c'est le même principe que la tarte au citron meringuée : l'acidité de la rhubarbe se marie parfaitement bien avec l'onctuosité et le sucre de la meringue.

Bref : une association fraiche, gourmande et parfaite pour un petit dessert qui en surprendra plus d'un !

 Edit : Je vous conseille très vivement de faire un tour sur la nouvelle recette de la tarte au citron meringuée pour tester la recette de la meringue suisse : bien plus jolie et meilleure (très fondante, mmmh) mais un peu plus technique.

Ingrédients :

  • 1 pâte à tarte brisée (faite de vos mains ou de celles du commerce !)
  • 600-700 g de rhubarbe fraiche (soit environ 500g de rhubarbe une fois dégorgée)
  • 100g de sucre roux
  • 4 œufs
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 20cl de crème à fouetter
  • 180g de sucre blanc
  • 1 pincée de sel
  • + encore du sucre pour faire dégorger la rhubarbe

 

Procédure :

LA VEILLE ou 2H AVANT :

Epluchez la rhubarbe (http://www.marmiton.org/pratique/techniques-culinaires-video-cuisine_la-rhubarbe.aspx) puis lavez-la. Découpez-la en petits tronçons d’environ 1 à 2 cm, mettez-la dans une passoire ou un chinois, que vous mettrez au-dessus d’un gros bol/saladier, et faites-la dégorger généreusement dans du sucre. Vous verrez que ça rend énormément d’eau !

 

Le jour J :

Préchauffez le four à 200°C.

Etalez ou déroulez votre pâte brisée, mettez-la dans un moule à tarte et foncez-la (c’est à dire qu’il faut effectuer une pression sur la pâte dans le fond du moule pour qu’elle épouse bien la forme du moule, surtout dans la jointure bords/fond).

Faites cuire votre pâte à blanc : mettez du papier sulfurisé sur votre pâte et garnissez-le de haricots secs. Enfournez votre pâte environ 10-15 minutes (si vous avez une pâte du commerce, suivez leurs instructions à l’intérieur de l’emballage !). Sortez le moule du four.

Pendant ce temps, mélangez 1 œuf avec 3 jaunes (les 3 blancs serviront pour la meringue) avec le sucre roux et le sucre vanillé. Fouettez pour que le mélange devienne blanc et mousseux.
Incorporez la crème fraiche en continuant de fouetter.

2012-07-21 14

Tapissez la pâte brisée avec la rhubarbe égouttée (à cet instant vous pouvez même la presser un peu dans la passoire pour qu’elle rende un maximum d’eau avant de la mettre dans la pâte). Tassez-la bien.

Versez doucement par-dessus votre appareil œufs/sucres/crème. En fonction de la taille de votre moule, il se peut qu’il y en ait trop donc veillez à ne pas le faire déborder !

 

2012-07-21 14

Enfournez 30 à 40 minutes (surveillez attentivement à partir de 25 minutes quand même). Sortez du four quand le dessus sera bien caramélisé et que l’appareil semble être bien pris. Laissez la tarte tiédir un peu pour y appliquer la meringue.

 

Pour faire la meringue :

Fouettez les 3 blancs avec une pincée de sel. Quand ils sont bien fermes, ajoutez le sucre progressivement : faites-le en 5 fois environ, sans jamais cesser de fouettez. Continuez de fouetter au moins 2-3 bonnes minutes. Il faut que la meringue soit bien lisse et brillante.

Une fois que la tarte n’est plus brûlante, vous avez 2 options :

  • La méthode simple est d’étaler tout simplement la meringue à l’aide d’une spatule sur toute la surface de la tarte.
  • caramélisée

    La méthode un peu plus pro vous fera utiliser une poche à douille ! Tartinez la surface de la tarte avec la meringue, sur une épaisseur d’environ 0.5 cm. Remplissez votre poche à douille avec la meringue et appliquez-la sur la tarte comme bon vous semble ! Soit vous utiliserez une douille cannelée pour faire des petites pointes, ou une douille lisse pour faire des cercles concentriques en partant du centre, ou peu importe !

 

2012-07-21 15

Enfin, deux options en fonction de votre matériel :

- Passez la meringue sous votre grill quelques instants, à surveiller comme du lait sur le feu car ça colore très vite !

- Ou comme moi, utilisez un chalumeau de cuisine pour cuire et dorer la meringue. Faites des mouvements rapides car ça brûle très vite !

Mettez la tarte au frigo environ 2h pour la servir bien froide. Sortez-la du frigo 5 min avant de la servir, et régalez-vous en surprenant vos invités !!!

 

 

Posté par Crescendoll à 23:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 mars 2012

• Gâteau Angry Birds •

Gateau Pierrick Angy Birds BLOG

 

Tranche BLOG

Au menu de Crescendoll, ce soir... Un gâteau décoré (ou "cake design" comme on dit), fait pour les 25 ans de mon meilleur ami. Il est composé d'une génoise vanillée, fourrée d'une mousse-ganache au chocolat et d'une plaque de praliné feuilleté, recouvert d'une pâte à sucre colorée et sculptée. Ce gâteau a malheureusement eu un triste destin car l'ami en question a été très très très malade le WE de son anniversaire, et le repas a été annulé :-( Il a quand même pu le voir le lendemain mais le pauvre était trop mal pour pouvoir en manger. L'essentiel, c'est qu'il commence à aller mieux, mais il nous a fait peur ! On a quand même mangé ce gâteau, il a été partagé par-ci par-là et ça lui a fait très plaisir, c'est l'essentiel. Malgré tout ça, je tiens quand même à partager la recette car elle pourrait vous servir à l'occasion !

Avant toute chose, n'improvisez-pas un tel gâteau pour le jour même. Il doit être réfléchi : par rapport au design, aux ingrédients à acheter et aux colorants à avoir pour le réaliser, à la recette pour savoir quoi faire à l'avance et comment vous organiser. Vous devez impérativement vous représenter un schéma du gâteau et des couleurs à utiliser pour savoir quelle quantité de pâte à sucre servira à tel élément etc. Si vous n'êtes pas un habitué de la pâte-à-sucre, pour gagner du temps et éviter une mauvaise surprise de dernière minute, je conseille FORTEMENT de prendre une pâte à sucre blanche du commerce que vous colorerez à votre guise. On en trouve très facilement sur Internet ou dans les magasins de pâtisserie spécialisés. Voici mon schéma du gâteau, évidemment une feuille de papier et un crayon suffisent amplement, mais j'aime toujours autant m'amuser avec ma tablette graphique quand j'en ai l'occasion !! Le fait de le dessiner une fois à l'avance vous permettra également de bien avoir en tête les formes et courbes des petits sujets à tailler, ça a vraiment été un énorme gain de temps au moment de la réalisation.

Modèle blog

Ingrédients :

Génoise vanille :

  • 250 g de beurre mou
  • 250 g de sucre en poudre
  • 325 g de farine
  • 4 œufs
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 1/2 cuillère à café de bicarbonate de sodium
  • 2,5 cuil. à café d'arôme vanille
  • 1 CàS de Rhum ambré

Mousse-ganache au chocolat :

  • 25 cl de crème fraiche liquide ENTIERE (surtout pas light)
  • 150 g de chocolat noir pâtissier

Feuilleté praliné :

  • 200 g de Pralinoise
  • 20 g de beurre
  • ½ paquet de Gavottes (=1 barquette de 6 sachets)

Crème au beurre :

  • 100g de beurre mou
  • 1 càs de lait
  • 225g de sucre glace

Pour la décoration :

  • Une portion de pâte à sucre blanche (j’ai largement préféré une pâte à sucre du commerce même si j’avais fait la mienne à base de chamallow. Il n’y a rien à faire, pour l’instant je n’ai pas encore trouvé la recette de mes rêves bien malléable et qui ne s’effrite pas au moment de l’étaler).
  • Des colorants alimentaires
  • Du sucre glace supplémentaire pour le plan de travail et faire de la décoration
  • Du papier sulfurisé
  • Des couteaux lisses, crantés, des pinceaux, des coupelles pour les colorants, une pince propre pour déposer les tout petits détails des sujets...

Procédure :

LA VEILLE : Préparez la génoise, il s’agit de la même recette que pour mon gâteau 3D Flash McQueen, cette recette est adoptée pour tous mes gâteaux à décorer !!

IMG_3474Préparez votre cadre à pâtisserie : Le mien étant réglable, je l’ai recouvert de papier sulfurisé graissé pour faciliter le démoulage. Mettez du papier sulfurisé également sur la plaque de votre four, et posez le cadre dessus.Préchauffez le four à 120°C.
Fouettez le beurre et le sucre jusqu'à ce que le mélange devienne blanc et onctueux.
Mélangez la levure et le bicarbonate à la farine tamisée.
Ajoutez les œufs un à un à la préparation de beurre. Incorporez 1 cuillerée à soupe de farine entre chaque œuf. Ajoutez le Rhum et l'arôme. Incorporez le reste de farine puis versez le mélange dans le cadre en étalant la pâte pour qu’elle soit uniforme.
Enfournez pour minimum 1 heure 30, jusqu'à ce qu'une pointe de couteau ressorte sèche du centre du gâteau. Utilisez une feuille d'alu posée sur la génoise si celle-ci se colore trop vite (veillez à ce qu’elle ne touche pas la pâte). Attention, la cuisson est à surveiller attentivement et régulièrement.
Laissez reposer 5 minutes puis démoulez. Laissez refroidir la génoise la nuit dans une boîte hermétique (ou au moins 6h).
J’ai ainsi obtenu une génoise incroyablement moelleuse, fondante et très facile à sculpter. J’ai eu peur le lendemain matin car le dessus de la génoise ne semblait pas assez cuit (malgré plusieurs vérifications au piqué de couteau la veille), mais ce n’était qu’une impression !

IMG_3470Toujours la veille, vous pouvez déjà réaliser votre praliné feuilleté vu qu’il doit durcir (cela dit il prend en une petite demi-heure mais vaut mieux gagner du temps pour le lendemain).
Préparez la recette comme d’habitude (voir le lien).
Sur une plaque, ou une grande planche à découper, posez une feuille de papier sulfurisé.
Tracez au crayon le contour interne de votre cadre à pâtisserie qui a servi à cuire la génoise.
Remplissez ce rectangle de praliné feuilleté en l’étalant soigneusement et de façon égale, jusqu’à ½ cm du bord : en effet la plaque de praliné ne doit surtout pas dépasser de la génoise vu qu’elle sera rigide, ça se verra au travers de la pâte à sucre et ça peut même risquer de la transpercer.
Réservez au frigo bien à plat pour le lendemain.

 

LE JOUR MÊME : Aaaaaaaaah, bien dormi ? Pas trop pensé au gâteau cette nuit ? ;p On attaque alors par la mousse-ganache au chocolat !
Pensez à mettre un saladier en verre ou inox au congélateur avec les fouets du batteur et la crème fraîche au moins 30 minutes à l’avance, ainsi tout sera bien frais : aucun ratage possible, la chantilly prendra vite !
Commencez par faire fondre du chocolat avec 5cl de crème. Mélangez bien, laissez tiédir (pas trop sinon cela va s’épaissir, mais si c’est trop chaud ça va immédiatement faire tomber la chantilly et tout sera à jeter !)
Versez les 20cl de crème ENTIERE restants dans le bol, fouettez sans tarder. Une fois la chantilly bien prise, prélevez une grosse cuillère à soupe de chantilly pour la mélanger au chocolat (vous pouvez y aller au batteur pour que ça se détende bien, mais pas longtemps) : ça va le détendre car si vous ne faites pas ça, le chocolat va former des paillettes comme des pépites dans la chantilly sans se mélanger, une catastrophe que vous pouvez éviter tout simplement !! Donc mélangez une grosse CàS de chantilly dans le chocolat, une fois qu’il est plus lisse versez-le dans la chantilly, et fouettez à la plus petite vitesse du batteur quelques secondes, juste pour que ce soit bien homogène. Par expérience, je vous assure que si vous respectez chacun de ces conseils, vous aurez sans difficultés réussi une mousse qui se tient, compacte mais pas trop. Si vous avez un mélange un peu liquide, qui ne se tient pas, c’est que c’est foutu et ça ne tiendra jamais dans le gâteau… (je sais, j’ai déjà expérimenté sur un autre gâteau pour lequel j’ai amèrement regretté de ne pas avoir écouté mon instinct qui me disait que la mousse était ratée, où j’ai espéré que ça prenne au frigo !!!). Réservez.

A l’aide soit d’un grand couteau cranté, soit d’une lyre (ou « coupe-génoise »), coupez votre génoise en deux dans son épaisseur. Séparez les deux morceaux et retournez le morceau du dessus (de façon à ce que la « mie » de la génoise soit vers le haut et la « croûte » (c’est une façon de parler car ce n’est pas dur du tout, mais juste un peu plus foncé et sec) soit vers le bas.

IMG_3476Commencez par le bas de la génoise, placez là sur un plateau recouvert d’un papier sulfurisé propre, mie vers le haut aussi. Tartinez toute la surface de la génoise avec la moitié de la mousse-ganache au chocolat. Lissez bien, il faut que ce soit disposé de façon homogène (ni creux ni bosses).
Sortez la plaque de praliné feuilleté du frigo et disposez-là à l’envers, sur la mousse-ganache (le côté tout lisse sera donc vers le haut). Assurez-vous que la plaque ne dépasse pas du tout du montage, et recouvrez du reste de la mousse-ganache.
Refermez enfin avec la 2ème moitié de génoise, « mie » vers le haut donc.

Assurez-vous que ça forme bien un rectangle égal. S’il y a un creux au niveau des couches garnies, vous pourrez combler avec de la crème au beurre pour que toute la surface du gâteau soit lisse. N’hésitez pas à retailler si jamais ce n’est vraiment pas égal, à l’aide d’un couteau à dents.

Réservez votre gâteau au frigo une demi-heure minimum, le temps que tout prenne bien et ne bouge plus. Le temps idéal pour sortir le beurre du frigo qu’il ramollisse, faire un brin de ménage et de vaisselle dans la cuisine, voire-même un petit café !!

 

Préparez donc la crème au beurre :
Faites ramollir (donc pas fondre, juste ramollir) le beurre au micro-ondes en mode décongélation, il ne doit pas sortir chaud ni trop liquide (si c’est le cas, faites le d’abord refroidir). Ajoutez le lait, commencez à fouetter au batteur puis versez le sucre glace petit à petit. Fouettez un petit moment jusqu’à ce que la crème soit bien blanchie et onctueuse.

IMG_3478Recouvrez TOUTE LA SURFACE de votre gâteau avec quasiment toute la crème (il doit rester juste une bonne cuillère à soupe dans le bol pour la suite). Etalez-là à l’aide d’une maryse, il faut absolument que ce soit bien uniforme car la pâte à sucre la recouvrira, donc s’il y a des creux ou bosses ce sera trop tard.

Comblez les espaces creux (comme là où l’on a tranché la génoise pour mettre les garnitures) avec un peu de crème au beurre pour que tout soit uniforme. Réservez votre gâteau.

 

IMG_3479Déballez votre pâte à sucre. Coupez les 2/3 pour la teindre en bleu.
Saupoudrez votre plan de travail de sucre glace, et étalez votre pâte à sucre uniformément. Par soucis d’économie vu que je n’avais qu’une seule boule de pâte à sucre, je n’ai pas recouvert TOUT le gâteau de bleu, mais que les 2/3 du gâteau (en gros j’ai laissé vide l’endroit où il y aura l’herbe ensuite). Appliquez la pâte à sucre sur le gâteau en la lissant bien.
Je n’ai pas de lisseur spécifique alors j’utilise le poussoir qui sert à garnir et tasser les petits cercles à pâtisserie, je l’ai recouvert de papier suflu pour ne pas que ce soit tranchant et hop vous avez un lisseur de fortune ! ;p Lissez donc la surface du gâteau, essayez de faire des angles les plus propres possibles. Coupez la pâte à sucre 1cm au-delà des bords du gâteau pour pouvoir la rabattre sous le gâteau. J’ai toujours fait ça, je trouve que c’est plus propre qu’une découpe hasardeuse au raz du gâteau, à chacun sa technique bien sûr :)

Prélevez les 2/3 de la pâte à sucre blanche restante : colorez-la en vert, étalez-là, et tailler des brins d’herbe dedans avant de l’appliquer et la lisser.

IMG_3487Le dernier morceau de pâte à sucre est suffisant pour les 3 sujets, le bois et le lance-pierre. Vous collerez tous vos sujets à l’aide de la crème au beurre restante : étalez-la au dos, à l’aide d’un pinceau, et appliquez-les sur le gâteau.
Pour les puristes, j’ai également représenté le tracé en pointillé de l’oiseau : mélangez un peu de sucre glace avec quelques gouttes d’eau : il faut obtenir une pâte blanche semi-épaisse : il s’agit de la recette simple du glaçage traditionnel pour les sablés etc.

Faites des mini gouttes de ce glaçage  pour faire le tracé pointillé.

De même, j’ai coloré ce glaçage en noir pour écrire sur mon gâteau à l’aide d’un cornet en papier sulfurisé, et faire tous les détails noirs (yeux, sourcils etc) des sujets.

On y est : enfin, avant d’écrire et d’appliquer le glaçage noir et blanc en tout dernier (les pointillés et l’écriture), prenez un pinceau sec et propre pour époussetez le gâteau du sucre glace qui aurait pu s’incruster et faire des taches blanches. Finissez votre gâteau et laissez-le sécher au moins une heure avant de le recouvrir de quoi que ce soit.

Emballez soigneusement votre gâteau bien à l’abri de l’humidité du frigo. Je lis partout que l’humidité est la pire ennemie de la pâte à sucre, qu’il faut dresser son gâteau le jour même etc mais ça fait 2 fois que je fais un gâteau 3D la veille et que tout se passe super bien ! Il faut vraiment bien emballer le gâteau, éviter les écarts de température et tout ira bien (je dis ça mais pourtant mon gâteau a fait 260 Km dans une glacière donc c’est vachement moins fragile que ce que l’on pense quand même).

Here we are, le gâteau est meilleur directement sorti du frigo donc ne le sortez pas à l’avance !

BON APPETIT BANDE DE GOURMANDS !!!!!!!

Oiseau 1 BLOG

 

Cochon BLOG

Posté par Crescendoll à 14:52 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

15 mars 2012

• Rouleaux de printemps •

Rouleaux de printemps BLOG

Ingrédients (pour une vingtaine de rouleaux) :

  • ingrédients blog1 paquet de vermicelles de riz
  • Des galettes de riz
  • Du soja frais
  • Un bouquet de menthe
  • Un bouquet de coriandre
  • Une bonne poignée de cacahuètes
  • 2 paquets de bâtonnets de poulet
  • Des crevettes roses
  • De la ciboule
  • De la laitue
  • ½ concombre
  • Un grand saladier d’eau chaude
  • Un torchon HUMIDE par personne qui roule ! ^^

 

Procédure :

Avant de commencer à rouler, il est important de bien tout préparer, que vous n’ayez pas besoin de vous relever toutes les 2 minutes : soyez organisés !

Hachez vos cacahuètes avec un couteau pour obtenir de petits éclats, et torréfiez-les sous le grill du four pendant 5 minutes. Cette étape n’est pas obligatoire mais c’est mon ptit secret qui donne un si bon goût à mes rouleaux : ainsi l’arôme de la cacahuète va se décupler, et elles seront bien croquantes en bouche. Laissez refroidir.

Faites cuire vos vermicelles de riz dans de l’eau bouillante salée, le temps indiqué sur votre paquet. Egouttez-les et rincez-les immédiatement abondamment sous de l’eau froide, c’est important pour ne pas que ça colle.

Lavez le soja, la salade, la menthe, coriandre etc… Mettez de côté les côtes de la salade et les feuilles croquantes. Hachez grossièrement vos feuilles.
Découpez la ciboule en fines rondelles, concassez légèrement le soja, taillez le concombre en longs bâtonnets.

Décortiquez vos crevettes et coupez-les en deux dans la longueur.

Table BlogRegroupez tout sur une table de façon stratégique, de sorte à tout avoir sous la main pour tout le monde, pour vous donner une idée voici mon plan de travail en photo !

Remplissez le grand saladier d’eau chaude et apportez-le à table.

 

Prêêêêts ? Allez c'est parti !!!!

Humidifiez un torchon, essorez-le et mettez-le devant-vous. Si vous oubliez de l'humidifier, vous vous en rendrez compte une fois que tout est garni et que vous devrez passer au roulage : ainsi, vous-vous insulterez de gourdasse pendant tout le roulage du premier rouleau, tout comme je l'ai fait ce jour-ci xD (la galette va ultra-coller au torchon, au point où elle pourra se casser à tout moment du roulage !!).

Trempez une feuille de riz 10 secondes dans de l’eau chaude. Elle ne doit pas être complètement ramollie, sinon elle se cassera plus facilement.

Placez-la devant vous.

Rouleau blogMettez une poignée de salade. Puis du soja, un bâtonnet de concombre, du poulet, des feuilles de coriandre, une pincée d’éclats de cacahuètes, et quelques rondelles de ciboule. L’ordre jusque-là n’est pas important, en revanche il est important de terminer par des vermicelles avant de commencer à rouler, car ils se tassent bien et ne collent pas aux doigts contrairement aux herbes, cacahuète, etc.

Humidifiez le bout de vos doigts dans l’eau chaude et commencez à rouler pour seulement un tour. A ce stade, rajoutez deux feuilles de menthe et 2 ou 3 demi-crevettes. Sur les photos on ne voit qu’une crevette, c’est uniquement parce que je n’en avais pas assez ^^ Mais plus il y en a, meilleur c’est bien sûr !

Rabattez-les côté de la galette de riz puis terminez de rouler. Voici un ptit dessin explicatif (j'ai envie de m'amuser avec ma tablette graphique ces jours-ci xD !) :

Rouleau Dessin

 

Pour terminer, voici un conseil supplémentaire ! J’étends un film de papier cellophane sur mon plat pour éviter tout déchirement des rouleaux au contact de l’acier. En revanche, même s’ils se collent un peu les uns aux autres, vous pouvez superposer vos rouleaux. L’important est de les décoller avec délicatesse au moment du repas !

Réfrigérez-les, ça se conserve très bien, mais sortez les une petite heure à l’avance pour manger, si c’est trop froid c’est comme pour tout, les goûts seront masqués !

BON APPETIT BANDE DE GOURMANDS !!!!!


08 mars 2012

• Tiramisu à la Framboise et aux Biscuits Roses de Reims •

Tiramisu Framboises blog

 

 Au menu de Crescendoll, ce soir... Du tiramisu à la framboise et aux biscuits Roses de Reims !!! Un dessert frais et léger dont je dois quasiment tout le mérite à Albarock car la recette de la base du Tiramisu (la crème quoi) est 100% de lui (tirée de sa recette du tiramisu à la fraise et aux céréales), ainsi que la façon de décorer une verrine avec un trait de chocolat. Après avec cette crème, on fait un peu ce qu'on veut, donc voici ma façon à moi de faire un tiramisu à la Framboise !!! Si vous avez un peu de temps, allez voir ses vidéos, je suis vraiment fan de ce qu'il fait, sans compter qu'il est suuuuuuper drôle et sympathique ! C'est un excellent pâtissier et pédagogue, bref Albarock je suis fan de ce que tu fais !!!

Ingrédients (pour exactement 6 tiramisus) :

  • 125g de Mascarpone
  • 60g de sucre (c'est volontairement un tout petit peu moins sucré que lui)
  • 20g d’eau
  • 1,5 jaunes d’œuf
  • 125g de crème fraîche liquide entière
  • 6 biscuits roses de Reims (ou des biscuits à la cuillère, ça marche parfaitement bien évidemment) 
  • 1 verre de jus de framboise
  • Des framboises : fraîches, congelées, ou des brisures de framboises (rayon congelés)
  • Décoration (facultatif) : feuilles de menthe (qui se marie super bien avec), copeaux de chocolat, du chocolat fondu pour décorer la verrine…

Procédure :

photo 3(Si vous souhaitez décorer vos verrines avec un trait de pinceau de chocolat, il faut commencer par ça ! Faites fondre du chocolat pâtissier. Passez vos verrines vides au micro-ondes quelques secondes pour les chauffer, ainsi le chocolat sera plus facile à étaler sinon il fige instantanément. Trempez un pinceau-brosse dans le chocolat, commencez dans le fond de la verrine pour remonter jusqu’au bord, et voilà !).

Mettez votre crème fraîche au congélateur avec le récipient qui servira à monter la crème fouettée, tout doit être bien frais, comme pour faire une chantilly.

Faites chauffer l’eau avec le sucre pour faire un sirop. Une fois que ça arrive à ébullition, assurez-vous que le sucre a bien fondu et versez tout directement sur le jaune d’œuf. Fouettez pendant 5 minutes : jusqu’à ce que le mélange blanchisse et qu’il ait bien refroidi.

Détendez la Mascarpone en la fouettant. Incorporez la Mascarpone à votre mélange œufs/sucre.

Sortez la crème du congélateur et fouettez-la jusqu’à ce que ça monte en chantilly. Elle doit être suffisamment ferme (Albarock préfère une crème fouettée pas ferme, mais moi je préfère donner plus de consistance en montant la crème en chantilly, faites comme vous préférez !).

Incorporez la crème à la spatule (surtout pas au fouet) dans votre mélange Mascarpone/œufs/sucre.

Réservez au frigo. Cet appareil à Tiramisu peut servir pour n’importe quel tiramisu : traditionnel au café, à la framboise, aux fraises, aux spéculoos, à n’impoooorte quoi vous dis-je !!!

photo 1Coupez vos biscuits roses de Reims en dés. Trempez des cubes de biscuit jusqu’à leur moitié dans le jus de framboise et répartissez-les dans les verrines. Tassez avec une petite cuillère (mais pas trop, il ne faut pas non plus faire de la bouillie !). Mettez par-dessus vos framboises : moi j’utilise des brisures congelées de framboises que je verse directement dessus (encore congelées), pour moi c’est le top d’un point de vue budget et esthétique car vous pourrez les tasser pour que ce soit uniforme et droit !

Enfin, versez l’appareil à tiramisu (la pâte quoi !) par-dessus. Je conseille également de le verser à la poche à douille ou avec un pichet tout simplement pour que ce soit propre. A ce stade, l’appareil est très liquide : une réfrigération de 3-4 h est indispensable pour que ça prenne et durcisse.

Donc : filmez les tiramisu (avec du cellophane hein, pas une caméra ^^) et direction frigo.

Au moment de servir, décorez vos tiramisus avec ce que vous voulez. Moi j’ai mis un mini chocolat maison (chocolat noir de Tanzanie, fourré chocolat blanc + framboises), des copeaux de chocolat noir et blanc (que j’ai trouvé dans mes mueslis Carrefour mdr, dès que j’ai vu ça dans mon bol le matin la première fois que j’en ai mangé, j’ai tout de suite su que je m’en servirai pour décorer des desserts xD), un brin de menthe, et des petits éclats de framboise. Libre à vous de faire ce qui vous semble joli, bon, pratique… !

BON APPETIT BANDE DE GOURMANDS !!!

Je le répète, l'appareil sert à tous les tiramisus, voici une photo où j'avais fait 2 tiramisus différents avec la même préparation pour mes cafés gourmands !!!

 

Tiramisus x6

Posté par Crescendoll à 10:29 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

• Le café/thé gourmand : pensez-y ! •

 

Café gourmand Blog

 

AssietteAu menu de Crescendoll, ce soir... Un petit café gourmand pour finir un repas !!! Cet article n'est pas là pour donner une recette toute faite de café gourmand, mais pour vous y faire penser pour vos prochains invités ! En plus d'être bien sympa à déguster, ceux qui aiment la déco et se lâcher sur la présentation de plats peuvent se faire plaisir. Car c'est exactement mon cas (j'ai limite autant de plaisir à décorer une assiette qu'à cuisiner xD), et j'en ai profité pour décorer mes assiettes de chocolat à l'avance avec mon éternelle astuce du cornet de chocolat !!

Vous trouverez peut-être mon café gourmand un peu léger mais c'est tout à fait volontaire ! Il y a ici un petit tiramisu à la framboise et aux biscuits roses de Reims, deux chocolats maison (noir au praliné & praliné feuilleté), et un rocher coco maison !
L'important, c'est (à mon sens) d'essayer de mettre des desserts qui s'accordent entre eux. Pour moi, framboise, coco et choco, c'est un trio de choc, comme il y en a tant d'autres alors le café gourmand laisse vraiment place à votre imagination : macarons, mini crèmes brûlées (et pourquoi pas les parfumer à la framboise, pistache, fraise, ...), muffins, moelleux, mi-cuits, tartelettes, bouchées à tout et n'importe quoi, mini-salades de fruits... On peut tout mettre !!!

Alors à votre imagination, dites-vous que rares seront les invités qui feront la tronche devant un café/thé gourmand !!!

 

Cafés gourmands x3 blog

Posté par Crescendoll à 09:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

• Les rochers coco •

Rochers coco blog

 Au menu de Crescendoll ce soir... Des rochers coco !! Une petite recette vraiment rapide, moelleuse et savoureuse ! J'en ai fait plusieurs fois pour enfin arriver à ces proportions dont je suis satisfaite alors j'espère que cela vous plaira !!!

Ingrédients (pour une quinzaine de petits rochers) :

  • 50g de sucre glace
  • 100g de sucre blond de canne
  • 200g de noix de coco râpée
  • 20 g de farine
  • 2 blancs d’œuf
  • 1 œuf complet

Procédure :

ATTENTION, cette recette est ultra simple et rapide MAIS il est essentiel de surveiller la cuisson dans le four car ça va vite, ça roule ? Je vous ai prévenus !! :D

Préchauffez le four à 180°C.

Battez vos blancs en neige, quand ils commencent à être bien fermes, versez dessus en pluie le sucre glace, continuez à battre. Vous obtenez une sorte de pâte à meringue brillante. Réservez.

Dans un autre saladier, fouettez l’œuf complet avec le sucre blond de canne jusqu’à ce que le mélange blanchisse et double de volume. Il faut que ce soit légeeeeeer !
Incorporez la noix de coco râpée et la farine, mélangez.
Ajoutez enfin progressivement les blancs comme dans une mousse au chocolat : avec délicatesse et sans fouetter.

Maintenant 2 options :

  • Mouillez-vous les mains pour faire des boulettes (sinon ça colle) que vous placerez sur une feuille de papier cuisson.
  • OU, prenez une poche à douille sans mettre d’embout (de douille quoi !) : pour ma part je laisse ma poche ouverte sur un diamètre de 2 bons centimètres, sinon ça coince à cause de la noix de coco. Ainsi, en 2 temps 3 mouvements vous ferez des petites pyramides sur une feuille de papier cuisson en ayant les mains propres !

Enfournez au milieu du four pour environ 10 minutes : plus ou moins selon votre four, il faut les retirer quand ils sont bien dorés. Laissez refroidir : ça va durcir. Attention, si vous cuisez trop longtemps ils seront tout secs et pas moelleux ! Ils se conservent très bien à condition de les enfermer dans une boîte hermétique dès qu’ils ont refroidis !

Bon appétit, bande de gourmands !!!

Posté par Crescendoll à 09:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 février 2012

• Cake marbré chocolat/pistache ultra moelleux •

Cake 1

 Au menu de Crescendoll, ce soir... Un cake marbré choco/pistache suuuuuuper moelleux, qui se conserve très bien, et qui est vraiment délicieux ! Les jours suivants, un petit coup de micro-onde ou de four pour le tiédir, il est bon comme à la sortie du four avec ce délicieux parfum qui s'en dégage !! Et oui, j'avais envie de deux choses : d'utiliser mes pistaches en poudre qui me font de l'oeil depuis Noël (j'en avais pris pour faire des chocolats à offrir), et de faire un cake marbré car je n'en avais jamais fait de ma vie, même un tout simple ! Voilà, j'ai concilié les deux et je suis vraiment satisfaite du résultat ! Recette adoptée au premier essai, je ne changerai rien la prochaine fois !

Ingrédients :

  • 130g de farine
  • 140g de sucre blond de canne
  • 4 œufs
  • 140g de beurre
  • 70g de chocolat noir pâtissier
  • 70g de chocolat blanc pâtissier
  • 50g de pistaches réduites en poudre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 pincée de sel
  • (et éventuellement, pour pousser le délire marbré jusqu’au bout : un peu de colorant alimentaire naturel vert pistache).

Procédure :

Prévoyez 3 récipients pour cette recette.

Préchauffez le four à 180°C.
Séparez les blancs des jaunes. Laissez les blancs dans un récipient (vous les monterez en neige plus tard).
Fouettez les jaunes avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse bien et prenne un peu de volume.
Ajoutez la farine, mélangez bien (la pâte devient épaisse).
Divisez la pâte en deux et mettez l’autre moitié dans un 3ème récipient (la théorie veut que l’on pèse les pâtes mais bon, je l’ai fait, et je pense sincèrement que l’on n’est pas au gramme près !).

Faire fondre les chocolats dans deux bains-marie séparés ou dans deux récipients fermés passant au micro-ondes (par à-coups de 30 secondes). Ajoutez à chacun de ces chocolats 70g de beurre (donc 140g au total).

Répartissez les chocolats dans leur pâte respective ! Ajoutez de la pistache et une pointe de couteau de colorant vert pistache (pas obligatoire bien sûr) dans le bol contenant la pâte au chocolat blanc. Mélangez bien, cette pâte-ci est très épaisse pour le moment.

Mettez la pincée de sel dans les blancs d’œufs et montez-les en neige bien ferme.
Séparez à l’œil les blancs en deux dans le saladier (passez un trait de couteau dans le récipient pour visualiser).
Prélevez une CàS de blancs en neige pour la mélanger avec la pâte à la pistache, ça va détendre la pâte. Une fois plus « liquide » (détendue), ajoutez le reste de la moitié des blancs, et mélangez avec le même geste que pour une mousse au chocolat (donc délicatement, sans casser les blancs ! ).
Faites de même avec la pâte au chocolat noir : prélevez 1 CàS de blancs pour détendre la pâte, et ensuite ajoutez le reste des blancs.

Beurrez un moule à cake.
Versez dans le fond la moitié de la pâte à la pistache. Lissez bien.
Versez par-dessus la moitié de la pâte chocolat. Lissez bien. Recommencez : ça fait 4 couches au total où l’on alterne pistache-choco-pistache-choco.
Enfin, avec une maryse, procédez à la marbrure du gâteau ! Voici une vidéo simplissime qui vous expliquera le geste à faire (ne soyez pas étonnés, la pâte de notre marbré est plus épaisse, c'est normal).

Enfournez au moins 50min : vérifiez très régulièrement passé cette heure en plantant la pointe d’un couteau dans le cake, la lame doit ressortir sèche ! (Dans mon petit four électrique, je mets le cake tout en bas du four pour ne pas qu'il surchauffe en surface).

Ré-ga-lez-vous !!! :D

Cake part

Posté par Crescendoll à 21:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

28 janvier 2012

• Mini Palmitos au Nutella •

Palmitos nutella 3 blog

 

 Au menu de Crescendoll, ce soir... Des minis palmitos au Nutella !! En me baladant dans le rayon des livres de recettes, je cherchais une idée d'un truc sympa et rapide à faire pour le jour même, pour la fête de ma filleule. Là je vois un petit livre avec uniquement des recettes au Nutella, bingo ! Je tombe sur cette recette qui me fait de l'oeil, mais ce que je lis ne me plait pas trop trop ! Déjà ils conseillent de prendre un rouleau de pâte feuilletée, je me dis "euh ouais, mais si je fais mes palmiers dans une pâte de forme ronde, ils n'auront pas du tout la même forme et ceux du milieu seront énormes !", puis ils parlent de beurre à rajouter et tout... Mouais, pas convaincue ! Moi je vais au plus simple, pas de beurre mais un peu de jaune d'oeuf pour la dorure, et une pâte toute prête à étaler soi-même pour avoir la forme que l'on veut, et on y est !

Ingrédients :

- 1 bloc de pâte feuilletée à étaler (300 à 400gr) (je déconseille donc le traditionnel rouleau de pâte feuilletée que l’on utilise habituellement pour des tartes).
- Nutella
- 1 jaune d’œuf
- Farine pour le plan de travail
- Sucre glace

 

Procédure :

Palmitos pâte blogVersez en pluie de la farine sur votre plan de travail (sinon la pâte collera au plan et sera très pénible à rouler). Découpez au couteau la moitié de la pâte feuilletée, et étalez-la en un large rectangle à l’aide d’un rouleau à pâtisserie.
Faites ramollir le Nutella pendant 30 scs au micro ondes (en vous assurant qu’il ne reste plus d’aluminium de l’opercule, pour cela, grattez les bords du pot avec un couteau au-dessus de votre évier).
A l’aide d’une maryse (spatule), tartinez généreusement votre rectangle de pâte feuilletée.
Roulez les deux bords de la pâte en allant vers le centre (voir photo).

Répétez l’opération avec la deuxième moitié du bloc de pâte feuilletée. A ce stade, demandez une aide précieuse à votre petite filleule pour qu'elle lèche la maryse Nutellée en guise de prélavage (ben oui !!). 

Placez les deux rouleaux ainsi formés au congélateur pour 15 minutes.

Préchauffez le four à 180°C.

 

Palmitos fournée blogUne fois que les rouleaux ont durci, sortez en un, et mettez l’autre au frigo pendant ce temps.
A l’aide d’un couteau à lame lisse, découpez des tranches de 4-5mm d’épaisseur.
Mettez du papier cuisson sur votre plaque et disposez les mini palmitos sur la plaque.

Mélangez le jaune d’œuf avec 1 CàS d’eau et appliquez-le à l’aide d’un pinceau sur les petits palmiers ! 

Enfournez pour minimum 10 min (en fonction des fours donc).

Pendant que la 1ere fournée cuit, découpez les palmiers de l’autre rouleau, répétez l’opération.

Palmitos nutella 2 blogUne fois sortis du four, encore sur la plaque, saupoudrez-les de sucre glace, et servez-les, c’est prêt ! Attention, ils fondent comme neige au soleil hihi !!

 

 

 

Palmitos nutella 1 blog

Posté par Crescendoll à 19:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

17 janvier 2012

• Chili con Carne Rapide •

Chili blog

Au menu de Crescendoll ce soir... Un chili con carne ! Un grand classique qui demande très peu de temps devant les fourneaux, et qui vous régalera ! La photo n'est pas glamour, j'ai pas pensé à photographier les assiettes dressées avec le riz mais bon, ce sera pour une prochaine fois ! xD Bon appétit !

Ingrédients (pour 4 à 6 personnes) :

- 500 g de bœuf haché
- 500 g de haricots rouges en boîte (= 1 grosse boîte)
- Un peu de beurre
- Un trait d’huile d’olive
- 2 oignons
- 1 petite boîte de maïs
- 1 bonne CàC. rase de piment d’Espelette (ou moins) (ou du chili en poudre).
- (½ CàC de piment rouge séché en rondelles pour ceux qui aiment quand c’est bien relevé !)
- 1 CàS rase de cumin
- 2 gousses d’ail, ou 1 CàC d’ail en poudre
- 30 cl d’eau
- 1 cube de bouillon de bœuf
- 1 toute petite boîte de concentré de tomates (+- 60g)
- Sel, poivre

 

Procédure :

Emincez les oignons et l’ail.
Dans une grande sauteuse, mettez un peu de beurre et d’huile d’olive. Faites-y revenir les oignons avec l’ail à feu moyen.
Ajoutez le bœuf haché, et mélangez jusqu’à ce qu’il soit bien cuit.

Faites chauffer l’eau (au micro-ondes ça ira) et diluez dedans le bouillon de bœuf, le concentré de tomate, le piment d’Espelette, un peu de poivre et le cumin. Versez le mélange dans la sauteuse en déglaçant les sucs de la viande, mélangez bien.

Jetez le jus de la boîte de haricots rouges. Versez environ les ¾ des haricots dans la sauteuse. Laissez le dernier quart dans la boîte. Ajoutez 1 CàS de maïs dans la boîte et mixez le tout en plongeant directement le manche du mixeur dedans. Ca servira à lier la sauce et la rendre onctueuse et plus savoureuse, et non pas un jus liquide ! Ajoutez le reste du maïs (sans jus) dans la sauteuse, et la pâte que vous venez de mixer. Goûtez et rectifiez l’assaisonnement en sel, poivre, et épices si nécessaire. Mélangez bien et mettez à feu doux.

Couvrez et laissez mijoter ½ heure en remuant toutes les 10 minutes.

Servez avec du riz thaï qui cuira pendant ce temps d’attente ! C’est déjà prêt, régalez-vous ;)

 

NB : les gourmands peuvent ajouter des rondelles de chorizo à la recette !

Posté par Crescendoll à 09:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

16 janvier 2012

• Tuiles aux amandes nappées de chocolat •

Tuiles amandes Choco Blog

Au menu de Crescendoll, ce soir… Des tuiles aux amandes tunées au chocolat xD Une recette vraiment TRES SIMPLE et rapide qui ne demande aucune technique particulière en pâtisserie ! La recette de base n’est pas de moi mais de Bernard, qui tient un blog très récompensé qui regorge de recettes et astuces de qualité ! Bref les tuiles viennent de lui, moi j’ai juste ajouté du chocolat, donc rendons à Bernard ce qui appartient à Bernard xD Cependant j’ai juste 1 chose à rajouter dans la procédure de la recette, que j’ai fait grâce aux commentaires des internautes lus sur son blog, je l’explique dans la recette ci-dessous ! J’ai fait ces tuiles pour mon chéri, qu’il apporte un petit quelque chose au bureau pour fêter son anniversaire. Quand je me suis rappelée, en cours de recette, qu’il avait une bonne collègue chocophile tout comme moi, j’ai eu l’idée de les napper de chocolat ! xD

Ingrédients :

-250g d'amandes effilées
-140g de blanc d'œuf
-160g de sucre
-50g de beurre doux fondu
-30g de farine
-100g de chocolat noir pâtissier
+ du beurre fondu à étaler en couche fine au pinceau sur la feuille de papier sulfurisé 

Procédure :

(Voici mots pour mots la recette de Bernard, et ma touche à moi en rose) :

« Mettre les amandes effilées, le sucre et la farine dans un bol.
Ajouter les blancs d'œuf, bien mélanger puis le beurre fondu.
Bien mélanger puis stocker au réfrigérateur pour une heure »
=>  (j’ai testé 30 minutes au frigo par manque de temps, ça a très bien fonctionné).

« Préchauffer le four à 175°C. Prélever une cuillerée à soupe de pâte pour chaque tuile et déposer 6 tuiles par plaque. »
=> C’est ici que je conseille de beurrer au pinceau le papier sulfurisé car des internautes ont dit à plusieurs reprises qu’elles étaient très difficiles à décoller, malgré la présence de papier sulfurisé. Ici je n’ai eu strictement aucune difficulté à les détacher.

DSC00482« Maintenant l'étape la plus compliquée va être d'écraser chaque tuile avec une fourchette. Il faut les étaler le plus finement possible en leur donnant une forme ovale. » 

« Il faut maintenant les passer au four pendant en gros 10-12 minutes. Mais tout dépend de la puissance du four utilisé! Il faut de toute façon rester à proximité du four pour surveiller la cuisson des tuiles. Elles doivent être uniformément dorées.
Conseil de Bernard: je déconseille vivement la cuisson simultanée de plusieurs plaques. Les professionnels peuvent le faire car ils ont des fours à chaleur pulsée où chaque endroit du four a la même température, mais nos fours traditionnels à chaleur tournante n'ont pas cet avantage. Il faut donc y aller plaque après plaque.
Décoller à la spatule les tuiles assez rapidement car elles refroidissent assez vite donc durcissent! Il faut vite leur donner leur forme définitive avant qu'elles ne soient cassantes! »

« Voilà enfin avec quoi je leur donne leur forme. Un manche à balai entre deux chaises! Bien évidemment on peut les mettre sur un rouleau à pâtisserie ou des bouteilles mais l'avantage du manche est que je peux mettre les 6 tuiles en même temps sur le même support! Le seul danger est la présence de rôdeurs dans le coin! Un accident est si vite arrivé! Mais sur les centaines de tuiles que j'ai faites dans ma vie, seules six se sont cassées. »
DSC00498=> J’ai testé avec un balai, voir la photo, prenez quand même la peine de nettoyer évidemment le manche auparavant ! xD Et bien ça marche SUPER BIEN et permet en effet de donner simultanément leur forme aux 6 tuiles de la fournée, ce qui fait gagner du temps et permet une sculpture uniforme et rapide des tuiles !

 

Tuiles amandes blog

 

DSC00503Voici la fin de la recette à ma sauce : Laissez donc refroidir les tuiles. Faites fondre le chocolat PUR (pas d’eau, beurre ni rien) au micro-ondes par séances de 30secondes répétées. Confectionnez un petit cornet en papier sulfurisé (voir la technique ici) et faites des zigzags au-dessus des tuiles, en vous plaçant 10cm au-dessus d’elles, voir la photo !

Consommez rapidement ou stockez les dans une boîte hermétique pour qu’elles conservent leur croustillant incomparable ! Elles ont un goût de nougatine vraiment délicieux, voici donc une recette qui accompagnera superbement bien des glaces, sorbets, mousses de fruits, ou à déguster telles quelles ! Bon appétit, et encore merci à Bernard qui partage de super recettes :)


Tuiles amandes 2 blog

Posté par Crescendoll à 15:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

15 janvier 2012

• Le Trianon •

 Trianon Les Paul blog

Au menu de Crescendoll, ce soir... Un Trianon (ou aussi appelé "Royal") pour célébrer l'anniversaire de mon chéri !!! C'est son gâteau préféré donc j'ai voulu m'y essayer. Et bien c'est l'un des gâteaux montés les plus simples que j'ai eu à réaliser, je le referai sans hésitation ! C'est un peu long, comme toute pâtisserie à couches en fait, mais si on maîtrise déjà la technique d'une génoise, d'une chantilly, et du praliné feuilleté, c'est vraiment très rapide !
J'ai décoré le gâteau avec une guitare Gibson Les Paul finition cherry sunburst, c'est en fait la guitare de mon monsieur héhé ! J'explique dans un tuto comment faire des décos en pâte d'amande, vous verrez que tout le monde peut s'y essayer, au moins pour faire le papyrus sur lequel est écrit "Joyeux anniversaire Guillaume !".
J'ai parcouru plein de sites de recettes avant de me mettre d'accord, j'ai donc fait une recette à ma sauce, voici donc la mienne que je vous partage avec plaisir !

Trianon Part

Ingrédients (Pour 12 personnes) :

Pour le biscuit-génoise :

 

- 30 g de sucre blanc

- 30 g de sucre de canne

- 1 sachet de sucre vanillé

- 2 oeufs

- 45 g de poudre d’amande

- 2 CàS rases de farine

- 35 g de beurre fondu

- ½ CàC de levure chimique

(+ un peu de beurre fondu pour beurrer le cadre)

 

Pour le praliné feuilleté croustillant :

 

Voir ma recette habituelle, c’est exactement la même !

- 200 g de Pralinoise

- 20 g de beurre

- ½ paquet de Gavottes (=1 barquette de 6 sachets)

Pour la mousse-chantilly au chocolat :

 

- 50 cl de crème fraiche liquide ENTIERE (surtout pas light)

- 300 g de chocolat noir pâtissier

 

 Décoration :

Du cacao en poudre

De la pâte d’amande

Des copeaux de chocolat…

 

   

Procédure :

1) Le biscuit-génoise :

Préchauffez le four à 180°C.
photo 2 (2)Préparez un cadre de pâtisserie (le mien était réglé sur 18*28cm) en recouvrant chaque bord de papier sulfurisé. Mettre une feuille de papier sulfurisé dans le fond d’une plaque, étaler un peu de beurre fondu dessus. Posez-y le cadre et beurrer légèrement les parois. Ainsi votre biscuit se démoulera tout seul, même pas besoin de le faire refroidir sur un torchon humide !

Dans un saladier, casser les œufs, y mettre le sucre blanc, le sucre de canne et le sucre vanillé. Fouetter jusqu’à ce que le mélange devienne bien blanc.
Faites fondre le beurre.
Ajoutez la farine, le beurre fondu, la levure et la poudre d’amande. Mélangez.
Versez le mélange dans le fond de votre cadre, si le vôtre n’est pas aux mêmes dimensions, veillez à ce que la pâte ne dépasse pas plus de 0,5 cm de hauteur ! Pour un même cadre, versez toute la pâte.

Enfournez 10-15 minutes, ou plus en fonction du four. Le biscuit doit à peine colorer en jaune un peu doré, il doit sembler pas assez cuit (voir photo).

photo 4 (2)Démoulez-le, laissez le refroidir hors du cadre le temps de préparer le praliné feuilleté.

 

2) Le praliné feuilleté :

Préparez un bain-marie. Mettez-y la Pralinoise, le beurre et le chocolat au lait le tout en petits cubes.
Une fois que tout est fondu et homogène, retirez de feu.

Emiettez les Gavottes (prenez un petit emballage où il y a 2 gavottes dedans, écrasez-le dans vos doigts et il n’y a plus qu'à en sortir les miettes, c'est très rapide). Versez donc les gavottes dans la préparation pralinée, mélangez bien.

photo 5 (2)Remettez le biscuit-génoise dans le fond du cadre, et étalez le praliné feuilleté dessus. Je conseille de mettre un gant pour faciliter l’opération, bien tasser et bien égaliser, ça ne collera pas à vos doigts et ça se lissera mieux !

Mettez au frigo le temps de faire la mousse-chantilly au chocolat, ainsi le praliné feuilleté aura déjà durci !

 

3) Mousse-ganache au chocolat :

Pensez à mettre un saladier en verre ou inox au congélateur au moins 30 minutes à l’avance, et mettez votre crème fraiche au congélateur avec les fouets du batteur quand vous commencez l’étape du praliné, ainsi tout sera bien frais : aucun ratage possible, la chantilly prendra vite !

Commencez par faire fondre du chocolat avec 10cl de crème. Mélangez bien, laissez tiédir (pas trop sinon cela va s’épaissir, mais si c’est trop chaud ça va immédiatement faire tomber la chantilly et tout sera à jeter !)

photo 1Versez les 40cl de crème ENTIERE restants dans le bol, fouettez sans tarder. Une fois la chantilly bien prise, prélevez une grosse cuillère à soupe de chantilly pour la mélanger au chocolat : ça va le détendre car si vous ne faites pas ça, le chocolat va former des paillettes comme des pépites dans la chantilly sans se mélanger, une catastrophe que vous pouvez éviter tout simplement !! Donc mélangez une grosse CàS de chantilly dans le chocolat, une fois qu’il est plus lisse versez-le dans la chantilly, et fouettez à la plus petite vitesse du batteur quelques secondes, juste pour que ce soit bien homogène. Par expérience, je vous assure que si vous respectez chacun de ces conseils, vous aurez sans difficultés réussi une mousse qui se tient, compacte mais pas trop. Si vous avez un mélange un peu liquide, qui ne se tient pas, c’est que c’est foutu et ça ne tiendra jamais au-dessus du gâteau… (je sais, j’ai déjà expérimenté sur un autre gâteau pour lequel j’ai amèrement regretté de ne pas avoir écouté mon instinct qui me disait que la mousse était ratée, où j’ai espéré que ça prenne au frigo !!!).

photo 2Versez la mousse, pareil si vous avez +/- les mêmes dimensions de cadre, vous utiliserez tout ce mélange. Si le cadre est plus petit, mettez-en moins !

Lissez-bien le dessus et faites comme vous voulez pour la déco : soit vous le laissez bien lisse, soit vous utilisez les dents d’une fourchette pour faire des cannelures ou soit vous utilisez un peigne à chocolat pour faire un effet comme moi, voir la photo.
 

photo 3Couvrez le cadre avec du papier cellophane, et placez votre gâteau au frigo pour 4 heures, ou la nuit !
 

Plus tard, la mousse a bien pris, on peut donc démouler le cadre.
A l’aide d’un chinois, saupoudrez du cacao amer sur le gâteau, le Trianon traditionnel est prêt !

A vous de choisir si vous le servez immaculé, ou décoré ! Voici mes astuces déco :) Voir mon tuto pâte d’amande pour la guitare et le « joyeux anniversaire » façon papyrus.

Trianon 2

Pour la coque en chocolat qui encadre le gâteau, c’est vraiment simple ! Faites fondre du chocolat pâtissier (une tablette) au bain-marie ou au micro-ondes, mais n’ajoutez strictement rien (pas de beurre, lait, crème, et surtout pas une goutte d’EAU).

Préparez un cornet en papier sulfurisé, voir la technique ici.

Prenez une planche à découper ou un plateau qui rentrera dans votre frigo (ou congélateur pour les pressés !!). Recouvrez la planche d’une feuille de papier sulfurisé, et faites des cercles qui se croisent avec le chocolat, en faisant plein de boucles les unes à côté des autres. Vous pouvez commencer avec des boucles très fines avec un tout petit diamètre coupé au bout du cornet, puis une fois les 4 côtés faits, recoupez un tout petit bout du cornet pour faire un plus gros diamètre de la pointe. Et refaites des boucles au-dessus des plus fines. C’est ce que j’ai fait pour faire cet effet dentelle.

Placez au frigo ou congélateur jusqu’à ce que ça durcisse complètement.

Une fois durci, le chocolat se décolle tout seul du papier sulfurisé. Coupez les bords pour ajuster aux bonnes dimensions du gâteau, et venez plaquer le chocolat au gâteau. Ca tiendra tout seul grâce à la mousse qui va le « coller » ! Cette déco prend très peu de temps à faire et donne un très joli effet visuel !

 

Bon appétit ! :-) Et encore joyeux anniversaire au chéri le plus attentionné du monde <3

 Trianon Boubi 2

 

 

Trianon 1

Posté par Crescendoll à 21:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

• Tutoriel de décoration en pâte d'amande •

Gibson Les Paul BLOG

 

Pate d'amande BLOG

 

Avant toute chose, je tiens absolument à dire que je suis novice, mais ce que j’ai fait à super bien marché alors je peux vous le partager, c’est le but des blogs de cuisine non ? :)

La pâte d’amande du commerce se prête très bien à la sculpture, au moulage etc, donc je la conseille sans problème !

LE PAPYRUS :

Ingrédients : Pâte d’amande blanche, rouleau à pâtisserie, cacao amer, pinceau, papier sulfurisé, chocolat fondu.

Pour un papyrus sur lequel vous écrirez un message en chocolat genre « Joyeux anniversaire Machin ! », prenez un bloc complet de pâte d’amande blanche (n’achetez donc pas le lot des 3 couleurs « vert, blanc, rose », car ce ne sera pas suffisant, même s’il vous en restera dans le gros bloc. Il faut donc un bloc que blanc).

Mettez-vous sur une feuille de papier sulfurisé. Etalez le bloc à l’aide d’un rouleau à pâtisserie, si jamais c’est trop dur mettez la pâte d’amande 2-3 secondes au micro-ondes mais pas plus ! (j’ai testé, ça a marché nickel !)

Etalez sur une épaisseur de 2mm : plus, ce sera écœurant, mais moins, ça risque de se déchirer quand vous la déplacerez.

Découpez à l’aide d’un couteau sans dents, bien pointu et tranchant, un cadre en faisant des vagues. Vous pouvez faire un angle qui déborde en haut à droite comme moi que vous roulerez sur lui-même pour accentuer l’effet papyrus déroulé !

Aplatissez avec vos doigts toutes les vagues du bords du cadre pour qu’elles soient très fines, et repliez les bords vers l’intérieur pour l’effet corné.

Enfin, trempez un pinceau SEC dans du cacao amer et colorez le papyrus ! (ne mettez pas d’eau donc).

Puis avec un cornet de papier sulfurisé garni de chocolat fondu, écrivez votre message dessus !

Ça ne prend même pas 5 minutes, et c’est tout simple ! Ça vaut le coup d’essayer non ? :D

 

Pour la guitare :

Ingrédients : De la pâte d’amande blanche, des colorants alimentaires, de l’essuie-tout, un petit pinceau, un cure-dent, des petites coupelles ou verrines dans lesquelles vous ferez les mélanges de colorants, un petit couteau, une pince à épiler désinfectée (ici j’ai utilisé une pince « anatomique » qui sert à faire des pansements stériles héhé ! Mais c’est pareil qu’une pince à épiler pour manipuler les tout petits objets en pâte d’amande).

 

Pour faire un objet, animal, un petit personnage… Le principe est exactement le même ! J’ai aplati de la pâte d’amande au rouleau sur du papier sulfurisé.

Observez bien ce que vous devez reproduire : j’avais une photo de la guitare devant les yeux (oui je n'ai pas mis la guitare de mon chéri sur le plan de travail je vous rassure xD). Découpez avec un petit couteau fin, tranchant, pointu sans dents (voir la photo du matériel utilisé).

Pour les colorants, j’ai utilisé soit des colorants en poudre dilués dans de l’eau, ou alors des colorants liquides. Les deux fonctionnent, à condition de bien éponger votre pinceau sur un essuie-tout avant de peindre sur la pâte d’amande, sinon ça va tout détremper !

Pour faire un effet estompé, genre le fondu des deux couleurs autour de la guitare, essuyez tout simplement avec de l’essuie-tout ! :D Pour décorer les boutons de la guitare, j’ai trempé un cure-dent dans du colorant noir.

 

Pate d'amande travail BLOG

Posté par Crescendoll à 20:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

11 décembre 2011

• Soupe de Courgette à la Vache qui Rit •

 Soupe courgettes VQR

 Au menu de Crescendoll, ce soir... Une soupe de courgettes à la VQR (et courgettes croquantes) ! Mmmmh, j'adoooore l'hiver ! Une soupe qui plaira aux petits et aux grands !

Ingrédients (pour 4 personnes) :

  • 1 à 1,1 Kg de Courgettes
  • 2 gousses d’ail
  • 6 à 8 portions de vache qui rit (VQR)
  • 2 cubes de bouillon de légume (si vos cubes sont puissants, n'en mettez qu'1 et 1/2 !)
  • 1 L d’eau
  • Poivre (pas de sel ! Les bouillons et la VQR salent suffisamment la soupe, ou alors réajustez à la fin !)
  • Piment d’Espelette
  • 1 CàS d’Huile d’olive

 

Procédure :

Dans le faitout dans lequel vous ferez la soupe, mettre l’huile d’olive. Emincez grossièrement les 2 gousses d’ail et faites les dorer quelques secondes dans l’huile.

Lavez soigneusement les courgettes car nous garderons la peau. Eliminez les 2 extrémités et détaillez-les en gros cubes, rajoutez-les dans le faitout.

Faites dorer les courgettes 10 minutes en remuant de temps en temps.

Ajoutez les portions de VQR, les cubes de bouillon, l’eau, le poivre et une pincée de piment d’Espelette.
Couvrez et laissez mijoter 30 à 45 minutes.

Mixez la soupe, normalement vous n’aurez pas besoin d’enlever ou de rajouter de l’eau, elle a pile la bonne consistance !

Astuce : Vous pouvez utiliser un zesteur ou une râpe pour réserver quelques copaux de courgette crue en début de recette. Mettez-les tels quels sur la soupe, ça décore mais c’est surtout très bon ce petit croquant ! Vous pouvez servir avec des croutons à l’ail ! Bon appétit :-)

Posté par Crescendoll à 10:12 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 novembre 2011

• Petites crèmes au Nutella •

Crèmes Nutella

 Au menu de Crescendoll, ce soir... Des petites crèmes au Nutella !!! J'ai découvert cette recette grâce à la maman de mon chéri qui me l'a fait 2 fois, avec une petite variante la 2eme fois (avec un fond de caramel au beurre salé...!!). J'ai plus qu'adoré les 2 fois, je lui ai donc demandé la recette et la voici ! Merci beaucoup pour la recette Hélène !
La préparation se fait en maximum 10 minutes, il faut juste penser à 2h30 de réfrigération mais cette recette est un vrai jeu d'enfant, et elle est DELICIEUSE !!

 

Ingrédients (pour 6 à 8 verrines/ramequins) :

• 900 ml de lait entier
• 40 g de Maïzenna
• 6 CàS bombées de Nutella
• + 3 CàS pour la déco

 

Procédure :

IMG_2318Dans une casserole, hors du feu, délayez la Maïzenna au fouet avec un tout petit peu de lait. Une fois que c’est bien homogène, ajoutez le reste du lait et les 6 CàS de Nutella. Mettez la casserole sur un feu moyen.

 

IMG_2374Amenez doucement à ébullition tout en mélangeant. Dès les premiers bouillons, ne cessez pas de remuer pendant au moins 2 minutes, le mélange doit bien épaissir c’est très important (sinon les crèmes ne vont pas prendre).

Versez le mélange bien chaud dans des verrines, si vous avez peur d’en mettre partout transvasez le mélange dans le doseur qui a mesuré le lait par exemple (voir photo).

IMG_2375Laissez refroidir 30 minutes puis placez au frigo au moins 2 heures.

Au moment de servir, décorez d’une pointe de Nutella (placé à la cuillère, ou à la poche à douille ou encore avec un cône de papier sulfurisé comme pour faire un stylo).

 

Variante :

Crèmes Nutella Caramel

•  Les crèmes au Nutella  sur un fond de caramel au beurre salé • 

IMG_2306Mettez une CàS de caramel au beurre salé dans le fond des verrines avant de verser le mélange au Nutella encore chaud dessus.

 

Vous pouvez décorer d’une chouquette (voir la recette) et de Nutella, ou encore émietter un cookie ou du brownie sur le dessus.

 

Crèmes Nutella 2

 

 

Posté par Crescendoll à 15:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

• Breizhettes (ou chouquettes aux éclats caramel au beurre salé) •

Breizhettes

Au menu de Crescendoll, ce soir... Des Breizhettes ! Une variante des chouquettes et donc de la pâte à choux, qui rendent les petits choux ultra fondants (plus que des chouquettes traditionnelles), avec ce délicieux goût de caramel au beurre salé. J'ai testé ça comme ça car l'idée m'a traversé l'esprit, je ne m'attendais pas à une aussi bonne surprise !

 

Ingrédients (pour 50-60 Breizhettes) :

Cristaux de salidou• ¼ de litre d'eau
• 100 g de beurre
• 150 g de farine
• 4 œufs
• 1 CàS de sucre en poudre
• 1 pincée de sel
• 1 cuillère à café d’arôme vanille

Finition :
• Des éclats de Salidou ou des caramels durs au beurre salé que vous concasserez.
• Du sucre en poudre

 

Procédure :

Préchauffez le four à 180°C.
Dans une casserole, mettez l’eau, le beurre, le sucre en poudre et la pincée de sel. Portez à ébullition et jetez immédiatement la farine en pluie, en une fois.
Baissez à feu doux, mélangez bien et faites dessécher environ 2 minutes la pâte en la travaillant vigoureusement (idéalement avec une maryse). Elle ne doit pas coller à la casserole !

HORS DU FEU, incorporez le premier œuf, mélangez bien : on a l’impression que la pâte se déstructure en grumeaux mais elle se reforme en une pâte homogène en quelques secondes si l’on mélange bien. Recommencez de la même façon en incorporant les œufs un à un. 

Mettez la pâte à chou dans une poche à douille, avec un embout large. Vous pouvez même ne pas mettre d'embout du tout, ça ira encore plus vite !

Sur du papier cuisson, dressez des petites boules d'un diamètre d'une pièce de 2 euros espacées les unes des autres. Parsemez d'éclats de Salidou en les enfonçant un petit peu avec le doigt. Enfin, à l'aide d'une cuillère à café, parsemez d'un peu de sucre en poudre.

Faire cuire 20 à 25 minutes en bas du four en surveillant bien qu'elles ne dorent pas trop. N'ouvrez surtout pas la porte du four avant que les Breizhettes aient bien gonflé !

Une fois que les Breizhettes sont sorties du four, vous verrez que le caramel a fondu. Parsemez donc à nouveaux d'éclats de Salidou, c'est prêt à déguster !

Et voilà, bon appétit !!!

 

Posté par Crescendoll à 15:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

• Chouquettes •

Chouquettes

Au menu de Crescendoll, ce soir... Des ptites chouquettes ! Une variante ultra simple de la pâte à choux, qui fait plaisir à tout le monde ! 

 

Ingrédients (pour 50-60 chouquettes) :

• ¼ de litre d'eau
• 100 g de beurre
• 150 g de farine
• 4 œufs
• 1 CàS de sucre en poudre
• 1 pincée de sel
• 1 cuillère à café d’arôme vanille

Finition :
• Du sucre en petites perles (si vous avez des grosses perles de sucre pour faire des gaufres de Liège, ça ira : écrasez-les au pilon par exemple pour les concasser)
• Du sucre en poudre (ou la poudre qui va se créer en écrasant les grosses perles) 

 

Procédure :

Préchauffez le four à 180°C.
Dans une casserole, mettez l’eau, le beurre, le sucre en poudre et la pincée de sel. Portez à ébullition et jetez immédiatement la farine en pluie, en une fois.
Baissez à feu doux, mélangez bien et faites dessécher environ 2 minutes la pâte en la travaillant vigoureusement (idéalement avec une maryse). Elle ne doit pas coller à la casserole !

HORS DU FEU, incorporez le premier œuf, mélangez bien : on a l’impression que la pâte se déstructure en grumeaux mais elle se reforme en une pâte homogène en quelques secondes si l’on mélange bien. Recommencez de la même façon en incorporant les œufs un à un. 

Mettez la pâte à chou dans une poche à douille, avec un embout large. Vous pouvez même ne pas mettre d'embout du tout, ça ira encore plus vite !

Chouquettes 2Sur du papier cuisson, dressez des petites boules d'un diamètre d'une pièce de 2 euros espacées les unes des autres. Parsemez de perles de sucre en les enfonçant un petit peu avec le doigt. Enfin, à l'aide d'une cuillère à café, parsemez d'un peu de sucre en poudre.

Faire cuire 20 à 25 minutes en bas du four en surveillant bien qu'elles ne dorent pas trop. N'ouvrez surtout pas la porte du four avant que les chouquettes aient bien gonflé !

Et voilà, bon appétit !!!

 

 

Posté par Crescendoll à 15:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 novembre 2011

• Verrines Perles du Japon, avocat et saumon •

Verrines perles du japon

 Au menu de Crescendoll ce soir, des verrines au Perles du Japon, purée d'avocat au piment d'Espelette, fromage blanc à l'aneth et saumon. Une entrée très fraîche et légère qui m'a été inspirée par une amie, Anaïs, elle l'avait faite sans l'avocat et avec de la crevette à la place du saumon, et d'ailleurs c'est une variante que vous pouvez faire car c'était une super association ! En plus, la maman de mon chéri m'a offert tout un assortiment de verrines pour mes 25 ans, j'avais trop envie de les utiliser xD

Les Perles du Japon, je ne connaissais pas avant justement, c'est elle qui m'a fait connaître et j'ai trouvé ça vraiment sympa. Il s'agit de grosses perles de tapioka en fait, elles ont une texture très originale, un peu gluante mais très intéressante. Elles peuvent se décliner aussi bien en salé qu'en sucré (dans un dessert au lait de coco et mangue par exemple, etc). Ca n'a pas de goût, ça sert uniquement à apporter une texture, que j'adore dans cette verrine.

Ingrédients (pour 4 verrines) :

IMG_2295• 80g de Perles du Japon (au rayon Tapioka, soupes aussi, purées,… des grandes surfaces)
• 3 tranches de saumon fumé
• 2 avocats bien mûrs
• +/-8 CàS de fromage blanc (le 0% s’y prête très bien)
• 4-5 brins d’aneth
• 1 pincée de piment d’Espelette
• Du jus de citron
• Fleur de sel (idéalement)
• Poivre

Procédure :

Faites cuire les Perles du Japon comme indiqué sur la boîte, dans de l’eau bouillante salée. Elles sont cuites lorsqu’elles deviennent entièrement transparentes. Veillez à mélanger régulièrement car au bout d’une quinzaine de minute ça va commencer à coller dans le fond sinon.

Egouttez les Perles du Japon et rincez-les abondamment sous l’eau FROIDE. Elles doivent bien se séparer, ne plus coller. Laissez-les bien s’égoutter dans votre chinois ou passoire. Réservez. (Vous pouvez préparer vos perles du Japon la veille par exemple et dresser les verrines le jour J, c’est ce que je fais pour gagner du temps).

Coupez les avocats en deux, ôtez le noyau, et enlevez la chair à l’aide d’une cuillère à soupe. Mixez-les (ou écrasez-les finement à la fourchette). Mettez un filet de jus de citron, une pincée de piment d’Espelette, une pincée de fleur de sel et du poivre. Mélangez, goûtez, réassaisonnez si nécessaire.

Coupez le saumon en tout petits carrés, il doit être limite haché ; mettez quelques gouttes de jus de citron, mélangez. Séparez en 5 petits tas égaux (oui oui, même si c’est pour 4 verrines !)

Préparez l’aneth : Prenez déjà 4 brins, détachez les brins principaux, puis au couteau hachez finement. Mélangez au fromage blanc, avec du sel et du poivre, et un des 5 petits tas de saumon. Goûtez et voyez si vous rajouterez ou non de l’aneth. Attention à ne pas trop saler surtout, le saumon fumé l’est déjà.

Dans vos verrines, dressez d’abord l’avocat, tassez bien, nettoyez au torchon ou Sopalin les bords de la verrine si vous avez dépassé (inutile de salir une poche à douille pour ça, c’est faisable à la petite cuillère).

Répartissez ensuite les Perles du Japon.

Puis le fromage blanc, et enfin le saumon (je ne l’étale pas sur toute la verrine, je trouve que c’est plus joli en un petit tas centré), et décorez avec un petit peu d’aneth.

Enfin, mettez un ou deux petit tour de moulin à poivre, et mettre au frigo au moins 30 minutes avant de servir.

Servez avec un bon morceau de pain frais et un vin blanc ou rosé, comme entrée !  Bon appétit :)

Posté par Crescendoll à 21:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

• La pâte à choux •

Religieuses & éclairs

 

choux

 

Cette recette est en train d'être refaite !

Depuis la toute première fois où je l'avais notée, je l'ai beaucoup retravaillée et j'ai pu constater que d'autres techniques étaient bien plus pratiques :) A très bientôt pour cet article tout neuf !!

Ingrédients :

 

Procédure :

 

• Des religieuses
• Des éclairs
• Des chouquettes
• Des Breizhettes (chouquettes aux éclats de caramel au beurre salé)
• Des choux tout simplement
• Des gougères (en enlevant la cuillère de sucre)
• Des profiteroles
• Du Paris-Brest
• Etc…

IMG_2286

IMG_2289

 Choux saumon

 

 

 

Religieuses & éclairs 2

 

Religieuses & éclairs 3